Sommes-nous 7,5 milliards de clones ?

La diversité est une force.
Il faut le dire.

Imaginez un instant que nous serions tous identiques. Chaque personne que vous croiseriez sur la rue serait un double, un triple, un quadruple de vous-même : même âge, même sexe, même couleur de peau, même culture, même croyance, même condition économique et sociale, etc.

Nous aurions tous les mêmes idées, les mêmes sensibilités, les mêmes valeurs. Nous serions 7,5 milliards de clones.

Si c’était le cas, aucune évolution ne serait possible. Nous en serions encore à l’âge de pierre : sans différences entre nous, sans échanges, sans partage, sans choc des idées, nous serions enfermés dans une immobilité aussi triste que stérile.

C’est la diversité qui fait que nous ne sommes plus à l’âge de pierre. Car cette diversité est beaucoup plus que raciale, ethnique, physique, sociale ou culturelle : c’est une diversité de perceptions, d’expériences, de connaissances, de sensibilités.

Chaque fois que cette diversité est reconnue comme étant une force, nous formons un tout harmonieux et nous avançons ensemble vers nos rêves. Chacun et chacune donne aux autres et reçoit des autres.

À l’inverse, chaque fois que cette diversité n’est pas reconnue, appréciée, et même aimée, l’harmonie fait place à des luttes qui n’apportent rien à personne et qui ne font que nous nuire, personnellement et collectivement.

La diversité est une force. Il faut le reconnaître, l’apprécier, mais aussi le dire haut et fort pour que tout le monde sache que nous appartenons à un seul et même groupe: celui des 7,5 milliards d’êtres humains pour qui la différence est la plus grande richesse.